Et si vous aviez le pouvoir de vaincre la contrefaçon ?

05/10/2021

Tag :

Divers, Luxe, SolD

L’univers du luxe a toujours été objet de convoitise et de contrefaçon, du fait de l’image prestigieuse véhiculée et du sentiment d’appartenance qu’il procure. Avec les moyens mis en œuvre par les faussaires, les contrefaçons deviennent de plus en plus ressemblantes et difficiles à détecter. Les méthodes classiques pour garantir l’authenticité d’un produit doivent évoluer pour faire face aux défis du monde moderne. L’œil humain avertit est-il encore le seul moyen de faire la différence entre vrai et faux ? Dans un monde où les technologies utilisées évoluent sans cesse, il est difficile de trouver celle en qui on a confiance et qui nous donnera entière satisfaction.

Trois innovations technologiques utilisées ensembles répondent à cette problématique : les nouvelles générations de puces NFC (Near Field Communication), la reconnaissance matière par l’image et la blockchain.

Les puces NFC

Elles permettent la transmission d’informations et de communications sans contact. Un exemple que nous connaissons tous bien : l’option « sans contact » de nos cartes bancaires. En y ajoutant le cryptage dynamique on permet à la carte de générer un nouveau code à chaque utilisation. Le niveau et l’intensité des calculs effectués par les puces sont tels qu’il est alors impossible de la dupliquer, sa sécurité est alors renforcée de manière exponentielle. Utilisé au départ pour prévenir les fraudes dans les commandes en ligne, le cryptage dynamique peut maintenant également être intégré dans les cartes de garanties associées aux produits de luxe. Ces cartes de garanties étant régulièrement contrefaites, ce cryptage assure une sécurité totale à l’entreprise et empêche la falsification du processus d’activation de garantie.

La reconnaissance de la matière par l'image

C’est la technologie la plus récente dont il est sujet dans cet article. Elle consiste à prendre de manière totalement automatique une photo d’une précision extrême d’un produit en sortie de production. Mais à quoi sert-elle ? Chaque pièce confectionnée est unique. De minutieux détails la différencie des autres, indétectables à l’œil nu. C’est grâce à ces derniers et pour ce niveau de précision que la reconnaissance de la matière est en mesure d’authentifier chaque produit comme étant un original. On peut comparer cela à une empreinte digitale. Un nombre important de points présents sur le produit sont répertoriés et seront ensuite comparés des jours, mois, ou années plus tard afin de confirmer l’authenticité de la pièce. Grâce à de puissants algorithmes et une intelligence artificielle derrière cette technologie, la dégradation naturelle du produit n’engendre aucune erreur dans la reconnaissance du bien. Authentifier ses produits et reconnaître si une pièce est une originale grâce à une photo octroie une force non négligeable aux marques de luxe dans la lutte contre la contrefaçon. Pour couronner le tout, cette technologie génère une transparence plus accrue sur le marché, concept privilégié de plus en plus par les jeunes générations.

La blockchain

Technologie la plus en vogue du moment, est un procédé qui permet de stocker et de transmettre des informations de manière transparente et sécurisée. Dès qu’une donnée est enregistrée dans la blockchain, elle devient infalsifiable. Cela permet de garantir la qualité des informations liées à chaque composant et/ou intervention sur le produit tout au long de sa vie. Les bénéfices dans le domaine du luxe sont particulièrement recherchés. Elle est utilisée pour garantir la traçabilité ainsi que la transparence des informations dans une chaine logistique, des arguments très convaincants au vu des tendances actuelles.

La synergie de ces trois technologies permettra à l’univers du luxe d’évoluer dans un monde phygital, où les biens physiques conservent un double numérique attestant de leur authenticité et de leur unicité, tout en préservant la confidentialité des clients. La carte de garantie sécurisée, remise et activée au moment de la vente, assure l’authenticité du produit et sert de passeport numérique infalsifiable pour l’entrée dans la blockchain. Tout au long de la vie du produit, l’identification par l’image permet de s’assurer qu’il n’a pas été substitué. Ensemble, ces trois technologies deviennent un rempart contre la contrefaçon. Si avantageuses qu’elles soient, la mise en place de ces technologies est une décision importante pour les entreprises car elle engendre une transformation digitale complexe mais pourtant indispensable.

Partager l'article

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Autres Articles